Cadre de contenu
Passer le chemin de navigation
Accueil  flèche RESSOURCES POUR L'ÉTUDIANT  flèche Table des matières

Table des matières

Version téléchargeable : Table des matières

Première partie
Introduction


Chapitre 1 Pourquoi étudier la monnaie, les banques et les marchés financiers ?
1. Pourquoi étudier les marchés financiers ?
1.1. Le marché des titres et les taux d’intérêt
1.2. Le marché des actions
2. Pourquoi étudier les institutions bancaires et financières ?
2.1. La structure du système financier
2.2. Les crises financières
2.3. Les banques et autres institutions financières
2.4. L’innovation financière
3. Pourquoi étudier la monnaie et la politique monétaire ?
3.1. Monnaie et fluctuations économiques
3.2. Monnaie et inflation
3.3. Monnaie et taux d’intérêt
3.4. La conduite de la politique monétaire
3.5. Politique budgétaire et politique monétaire
4. Pourquoi étudier la finance internationale ?
4.1. Le marché des changes
4.2. Le système financier international
5. Comment allons-nous étudier la monnaie, les banques et les marchés financiers ?
5.1. Explorer l’Internet
5.2. Conclusion

Annexe au chapitre 1
Définir la production globale, le revenu global, le niveau général des prix et le taux d’inflation

1. Production globale et revenu global
2. Valeurs réelles ou nominales ?
3. Le niveau général des prix
4. Taux de croissance et taux d’inflation

Chapitre 2 Vue d’ensemble du système financier
1. Les fonctions des systèmes financiers
1.1. Finance directe et finance indirecte
1.2. Utilité commune des deux formes de finance
2. La structure des systèmes financiers
3. L’organisation des marchés financiers
3.1. Marchés de dettes et marchés de fonds propres
3.2. Marché primaire et marché secondaire
3.3. Marchés organisés et marchés de gré à gré
3.4. Marché monétaire et marché des capitaux
4. Les instruments des marchés financiers
4.1. Les instruments du marché monétaire
4.2. Les instruments du marché des capitaux
5. L’internationalisation des marchés financiers
5.1. Le marché obligataire international, euro-obligations et eurodevises
5.2. Un marché financier mondial
6. Les fonctions des intermédiaires financiers
6.1. Les coûts de transaction
6.2. Le partage du risque
6.3. Information asymétrique : anti-sélection et risque moral
7. Les catégories d’intermédiaires financiers
7.1. Les institutions de dépôt
7.2. Les institutions d’épargne contractuelle
7.3. Les entreprises d’investissement
8. La réglementation du système financier
8.1. L’architecture de la régulation des systèmes financiers
8.2. Les objectifs de la réglementation bancaire

Chapitre 3 Qu’est-ce que la monnaie ?
1. Signification du terme « monnaie »
2. Les fonctions de la monnaie
2.1. Intermédiaire des échanges
2.2. Unité de compte
2.3. Réserve de valeur
3. Évolution du système de paiement
3.1. La monnaie marchandise
3.2. La monnaie fiduciaire
3.3. La monnaie scripturale
3.4. Le paiement électronique
3.5. La monnaie électronique
3.6. La monnaie et l’État
3.7. Mesurer la monnaie
3.8. Quelle est la fiabilité des données monétaires ?

Deuxième partie
Les marchés financiers


Chapitre 4 Les taux d’intérêt

1. Mesurer les taux d’intérêt
1.1. Valeur actualisée
1.2. Quatre principaux instruments de crédit
1.3. Le taux actuariel
1.4. Conclusion
2. Le taux d’intérêt apparent
3. La distinction entre taux d’intérêt et rendement
3.1. Maturité et volatilité du prix des obligations : le risque de taux d’intérêt
3.2. Taux équivalent et taux proportionnel
3.3. Conclusion
4. La distinction entre taux d’intérêt réel et taux d’intérêt nominal
4.1. Les taux d’intérêt réels
4.2. Les taux d’intérêt nets d’impôt

Chapitre 5 Comprendre les taux d’intérêt
1. Théorie de la demande d’actifs
1.1. Richesse
1.2. Rendement anticipé
1.3. Risque
1.4. Liquidité
1.5. Théorie de la demande d’actifs
2. Offre et demande sur le marché des obligations
2.1. La courbe de demande
2.2. La courbe d’offre
2.3. Équilibre du marché
2.4. Le marché des fonds prêtables
3. Changements des taux d’intérêt d’équilibre
3.1. Déplacements de la demande d’obligations
3.2. Déplacements de l’offre d’obligations
4. Offre et demande sur le marché de la monnaie : la théorie de la préférence pour la liquidité
5. Changements du taux d’intérêt d’équilibre dans la théorie de la préférence pour la liquidité
5.1. Déplacements de la demande de monnaie
5.2. Déplacements de l’offre de monnaie
5.3. Changements dans le taux d’intérêt d’équilibre dus à des changements de revenu, de niveau des prix et de l’offre de monnaie
5.4. La monnaie et les taux d’intérêt : la critique de Friedman
5.5. Monnaie et taux d’intérêt : trois scénarios

Chapitre 6 La structure par risque et la structure par terme des taux d’intérêt
1. La structure par risque des taux d’intérêt
1.1. Risque de défaut
1.2. Liquidité
1.3. Fiscalité
1.4. Conclusion
2. La structure par terme des taux d’intérêt
2.1. La théorie des anticipations
2.2. La théorie des marchés segmentés
2.3. La théorie de la prime de liquidité et la théorie de l’habitat préféré
2.4. Observations empiriques de la structure par terme des taux d’intérêt
2.5. Conclusion

Chapitre 7 Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d’efficience des marchés
1. Évaluer le prix d’une action
1.1. Le modèle d’évaluation monopériodique
1.2. Le modèle généralisé d’évaluation par les dividendes
1.3. Le modèle de Gordon-Shapiro
2. Comment le prix des actions s’établit-il sur le marché ?
3. La théorie des anticipations rationnelles
3.1. Développement formel de la théorie
3.2. Fondements de la théorie des anticipations rationnelles
3.3. Conséquences de la théorie des anticipations rationnelles
4. L’hypothèse d’efficience des marchés : les anticipations rationnelles sur les marchés financiers
4.1. Fondements de l’hypothèse d’efficience des marchés
4.2. La forme forte de l’hypothèse d’efficience des marchés
5. Vérification empirique de l’hypothèse d’efficience du marché boursier
5.1. Éléments empiriques en faveur de l’efficience du marché boursier
5.2. Éléments empiriques en défaveur de l’efficience du marché boursier
6. Vérification de l’hypothèse d’anticipations rationnelles sur les autres marchés
7. Finance comportementale

Chapitre 8 Les produits financiers dérivés
1. La couverture (hedging)
2. Les contrats de taux d’intérêt (forwards)
2.1. Les avantages et les inconvénients des forwards
3. Les contrats et marchés de futures de taux d’intérêt
3.1. L’organisation des transactions sur le marché des futures
3.2. La globalisation des marchés à terme ferme
3.3. Les explications du succès des marchés de futures
4. Les options
4.1. Les profils de gains et de pertes des futures et des options
4.2. Les déterminants du prix des options
4.3. Conclusion
5. Les swaps de taux d’intérêt
5.1. Les swaps de taux d’intérêt
5.2. Les avantages et les inconvénients des swaps de taux
5.3. Le rôle des intermédiaires financiers dans la conclusion des swaps de taux
6. Les dérivés de crédit
6.1. Les options de crédit
6.2. Les swaps de crédit
6.3. Les billets liés au crédit (credit-linked notes)
6.4. La combinaison d’opérations de titrisation et de dérivés de crédit
6.5. Développement des dérivés de crédit et transformation de l’activité bancaire

Troisième partie
Les institutions bancaires et financières


Chapitre 9 Une analyse économique de la structure financière

1. Les questions clés de la structure financière
2. Les coûts de transaction
2.1. L’influence des coûts de transaction sur la structure financière
2.2. La réduction des coûts de transaction par les intermédiaires financiers
3. Asymétrie d’information : anti-sélection et risque moral
4. L’effet de l’anti-sélection sur la structure financière : le problème des « rossignols » (lemons)
4.1. La qualité sur les marchés d’actifs financiers
4.2. La réduction de l’anti-sélection
4.3. Conclusion
5. L’effet du risque moral sur le choix entre contrat de dette et contrat de fonds propres
5.1. Le risque moral dans les contrats de fonds propres : les conflits d’agence
5.2. Les solutions au conflit principal/agent
6. L’influence du risque moral sur la structure financière des marchés de dette
6.1. Le risque moral dans les contrats de dette
6.2. La réduction du risque moral dans les contrats de dette
6.3. Conclusion
7. Le développement financier et la croissance économique
7.1. Le frein de la répression financière au développement
7.2. La Chine offre-t-elle un contre-exemple de l’importance du développement financier ?
8. Les conflits d’intérêts
8.1. Définition et importance des conflits d’intérêts
8.2. Les sources de conflits d’intérêts
8.3. Les remèdes aux conflits d’intérêts

Chapitre 10 Les crises financières et la panique de 2008
1. Les facteurs de crise financière
1.1. L’effet du marché des actifs sur les bilans
1.2. La détérioration des bilans des institutions financières
1.3. Les défaillances bancaires
1.4. La montée de l’incertitude
1.5. La hausse des taux d’intérêt
1.6. Le déséquilibre budgétaire de l’État
2. La dynamique des crises financières
2.1. Phase 1 : déclenchement d’une crise financière
2.2. Phase 2 : crise bancaire
2.3. Phase 3 : déflation par la dette
3. La grande crise financière de 2007-2010
3.1. La détérioration des prêts au logement
3.2. La déréglementation du marché hypothécaire
3.3. Les innovations dans les produits structurés et dérivés
3.4. Les conflits d’agence et les problèmes d’information
3.5. L’éclatement de la bulle immobilière
3.6. Les défaillances et la panique financière de 2008
3.7. Les sauvetages

Chapitre 11 La banque et la gestion des institutions financières
1. Le bilan bancaire
1.1. Passif
1.2. Actif
2. L’exploitation bancaire
3. Principes de gestion du bilan
3.1. Gestion de liquidité et rôle des réserves
3.2. Gestion d’actif
3.3. Gestion de passif
3.4. Adéquation du capital
4. La gestion du risque de crédit
4.1. Sélection et surveillance
4.2. Relation de clientèle à long terme
4.3. Engagements de financement
4.4. Collatéral et dépôt de garantie
4.5. Rationnement du crédit
5. La gestion du risque de taux d’intérêt
5.1. Analyse des impasses
5.2. Analyse des durations
6. Activités hors-bilan
6.1. Cession de prêt
6.2. Revenu de commissions
6.3. Activités de marché et techniques de gestion du risque

Chapitre 12 Analyse économique de la régulation financière
1. Asymétries d’information et régulation financière
1.1. Le filet de sécurité public
1.2. Les restrictions de détention d’actifs
1.3. Les exigences en capital réglementaire
1.4. L’action coercitive précoce
1.5. L'agrément et le contrôle
1.6. L’évaluation du contrôle interne des risques
1.7. Les exigences de communication financière
1.8. La protection des consommateurs
1.9. Les restrictions de concurrence
1.10. Conclusion
2. Le retour des crises financières
2.1. La crise bancaire américaine des années 1980
2.2. Des crises financières dans le monde entier
3. La refonte de la supervision financière de 2010
3.1. Vers une rénovation de la régulation prudentielle
3.2. La réforme de la supervision financière aux États-Unis

Annexe au chapitre 12
Le ratio de fonds propres Bâle II

1. L’adéquation du capital bancaire
2. L’architecture de Bâle II
2.1. Pilier 1 : les exigences minimales en fonds propres
2.2. Pilier 2 : la surveillance prudentielle
2.3. Pilier 3 : la discipline de marché
3. Avantages et critiques du dispositif
3.1. Complexité
3.2. Procyclicité
3.3. Discipline de marché

Chapitre 13 L’industrie bancaire aux États-Unis : structure et concurrence
1. Histoire du système bancaire américain
1.1. Le système bancaire dual
1.2. Le Système de réserve fédérale
1.3. La pluralité des autorités de supervision et de contrôle bancaire
2. L’innovation financière et l’essor du système bancaire parallèle
2.1. Les réponses aux changements des conditions de demande : la volatilité des taux d’intérêt
2.2. Les réponses aux changements des conditions d’offre : les technologies d’information
2.3. L’exploitation des lacunes réglementaires
2.4. L’innovation financière et le déclin de la banque traditionnelle
3. La structure de l’industrie des banques commerciales
3.1. Les restrictions d’établissement des succursales
3.2. La consolidation bancaire et la banque transnationale américaine
3.3. La séparation entre banque et finance
3.4. L’industrie de l’épargne : réglementation et structure
3.5. La banque internationale aux États-Unis

Chapitre 14 L’industrie bancaire dans l’Union européenne : structure et régulation
1. Le morcellement du système bancaire européen
1.1. La prépondérance des banques
1.2. Le modèle de bancassurance
1.3. Les établissements financiers à garanties publiques
2. La consolidation et l’internationalisation des banques européennes
2.1. Les champions bancaires nationaux
2.2. Le modèle de banque universelle paneuropéenne
2.3. L’internationalisation des banques
3. La politique prudentielle européenne harmonisée
3.1. La réglementation prudentielle harmonisée
3.2. Le principe de reconnaissance mutuelle
3.3. Le contrôle par le pays d’origine
3.4. La coopération entre les autorités nationales
4. L’Union européenne face à la crise financière de 2007-2010
4.1. Le déroulement de la crise financière européenne
4.2. La panique financière et les sauvetages nationaux
4.3. L’harmonisation européenne des sauvetages bancaires
4.4. Vers une supervision prudentielle rénovée

Chapitre 15 Le système bancaire en France : ouverture et crises
1. La formation du système bancaire français
1.1. La naissance des banques
1.2. Haute Banque, banques d’affaires, banques mutualistes et banques commerciales au XIXe siècle
1.3. Défaillances et paniques bancaires
1.4. La naissance du contrôle bancaire
1.5. Un système de financements administrés
2. La crise du système de financements administrés
2.1. L’ouverture des marchés
2.2. Le décloisonnement du cadre d’activité
2.3. Une crise d’adaptation
3. La modernisation de l’industrie bancaire
3.1. Un système concurrentiel
3.2. Consolidation et concentration
3.3. Des innovations tardives ou incomplètes
4. Les banques françaises dans la crise financière 2007-2010
4.1. Des banques florissantes mais exposées
4.2. Une crise de liquidité généralisée
4.3. Le sauvetage des banques
4.4. Vers une sortie de la crise financière
4.5. Conclusion

Quatrième partie
La banque centrale en action et la conduite de la politique monétaire


Chapitre 16 L’organisation des banques centrales et du Système européen de banques centrales

1. Une présentation générale des banques centrales
1.1. Les missions d’une banque centrale moderne
1.2. La création et l’évolution des banques centrales
1.3. Les deux modèles de banque centrale
1.4. Pour ou contre l’indépendance de la banque centrale
1.5. Le choix du degré d’indépendance de la banque centrale
2. Les origines et l’organisation du Système européen de banques centrales
2.1. Pourquoi avoir créé une banque centrale européenne ?
2.2. À quel moment créer la Banque centrale européenne ?
2.3. L’objectif assigné à la Banque centrale européenne
2.4. L’architecture du Système européen de banques centrales
2.5. L’indépendance de l’Eurosystème
3. Les grandes banques centrales : organisation, indépendance et réputation
3.1. L’organisation et l’indépendance des banques centrales des autres pays du G7
3.2. Les banques centrales à la veille de la crise

Chapitre 17 L’analyse de la création de monnaie
1. Le cadre d’analyse
1.1. Le bilan simplifié d’une banque centrale
1.2. Le contrôle de la monnaie banque centrale
2. Le modèle du multiplicateur monétaire
3. L’analyse de la création monétaire aux États-Unis
4. L’analyse de la création monétaire dans la zone euro
4.1. Le bilan consolidé des institutions financières monétaires
4.2. Les origines de la création monétaire
4.3. La déduction des ressources non monétaires
4.4. Contreparties externe et interne de M3

Chapitre 18 Les instruments de la politique monétaire
1. Le marché de la monnaie centrale et le taux de l’argent au jour le jour
1.1. La courbe de demande de monnaie centrale
1.2. La courbe d’offre de monnaie centrale
1.3. L’équilibre du marché de la monnaie centrale
1.4. La prise en compte des autres instruments de la politique monétaire
2. Les opérations de politique monétaire
2.1. Les opérations de politique monétaire de l’Eurosystème
2.2. Les opérations d’open market du Système de réserve fédérale
2.3. Avantages des opérations d’open market
3. Les facilités permanentes
3.1. Les facilités permanentes auprès de l’Eurosystème
3.2. Les facilités permanentes auprès du Système de réserve fédérale
4. Les réserves obligatoires
4.1. Les réserves obligatoires et l’action sur le besoin structurel du système bancaire en monnaie centrale
4.2. Les réserves obligatoires dans la zone euro : un instrument de stabilisation du taux de l’argent au jour le jour
4.3. Les réserves obligatoires aux États-Unis : un instrument de politique monétaire sur le déclin
4.4. Les avantages et les inconvénients des réserves obligatoires

Chapitre 19 La politique monétaire : la stratégie et les aspects tactiques
1. La stabilité des prix et l’ancrage nominal
1.1. Le rôle d’un ancrage nominal
1.2. Le problème de l’incohérence temporelle
2. Les autres objectifs de la politique monétaire
2.1. La lutte contre le chômage
2.2. La croissance économique
2.3. La stabilité des marchés financiers
2.4. La stabilité des taux d’intérêt
2.5. La stabilité des marchés des changes
3. La stabilité des prix doit-elle être l’objectif prioritaire de la politique monétaire ?
3.1. Mandat hiérarchique ou mandat dual ?
3.2. La stabilité des prix, objectif prioritaire à long terme de la politique monétaire
4. La politique d’objectif monétaire quantitatif
4.1. La politique d’objectif monétaire quantitatif en Allemagne, au Royaume-Uni et en France
4.2. Avantages d’une politique d’objectif monétaire quantitatif
4.3. Inconvénients d’une politique d’objectif monétaire quantitatif
5. Le « ciblage » de l’inflation
5.1. L’exemple du Royaume-Uni
5.2. Avantages du « ciblage » de l’inflation
5.3. Inconvénients du « ciblage » de l’inflation
6. La politique monétaire avec un ancrage nominal implicite
6.1. Avantages de l’approche de la Fed
6.2. Inconvénients de l’approche de la Fed
7. Les aspects tactiques : le choix de l’instrument
7.1. L’alternative
7.2. Critères de choix d’un objectif opérationnel
8. La règle de Taylor, le taux de chômage structurel et la courbe de Phillips
9. La réponse des banques centrales aux bulles de prix d’actifs : les leçons de la crise des subprimes
9.1. Les deux types de bulles de prix d’actifs
9.2. Quelle devrait être la réaction des banques centrales face aux bulles de prix d’actifs ?
9.3. La politique monétaire devrait-elle chercher à faire éclater les bulles de prix d’actifs ?
9.4. D’autres mesures sont-elles plus appropriées ?

Chapitre 20 La stratégie de politique monétaire et l’action de la Banque centrale européenne
1. L’objectif : « maintenir la stabilité des prix »
1.1. L’objectif de stabilité des prix à moyen terme
1.2. Une focalisation excessive sur l’inflation ?
1.3. Un objectif d’inflation mal défini et trop ambitieux ?
2. Une stratégie conçue sur le modèle allemand
2.1. Une stratégie avec deux « piliers »
2.2. Le débat sur la conception de la stratégie de politique monétaire de l’Eurosystème
3. La BCE en action en temps normal et la clarification de sa stratégie
3.1. Les défis initiaux : « tirer sur une cible mouvante dans le brouillard »
3.2. 1999-2007 : évolution des taux directeurs avant la crise
3.3. Une évaluation du premier pilier
3.4. La stabilité monétaire assurée à moyen terme
3.5. La clarification de la stratégie de politique monétaire par la BCE (mai 2003)
4. L’évaluation de la politique monétaire unique avant la crise et la règle de Taylor
4.1. Retour à la règle de Taylor
4.2. Application à la zone euro : une politique monétaire soucieuse à la fois de la stabilité des prix et de la stabilisation conjoncturelle
4.3. La politique monétaire de la BCE par-delà la règle de Taylor
4.4. Le comportement de la BCE et l’hétérogénéité des économies de la zone euro
5. La BCE en action au cours de la crise
5.1. Mesures conventionnelles au cours de la phase I (août 2007-septembre 2008)
5.2. Mesures non conventionnelles au cours de la phase II (septembre 2008-?)
5.3. Le défi de la sortie du dispositif de crise

Cinquième partie
La finance internationale et la politique monétaire


Chapitre 21 Le marché des changes

1. Le marché des changes
1.1. Qu’est-ce qu’un taux de change ?
1.2. L’importance des taux de change
1.3. Les opérations de change
2. Les taux de change à long terme
2.1. La loi du prix unique
2.2. La théorie de la parité des pouvoirs d’achat
2.3. Les limites de la théorie de la parité des pouvoirs d’achat
2.4. Les déterminants à long terme du taux de change
3. Les taux de change à court terme
3.1. Comparaison des rentabilités anticipées des actifs libellés en monnaie domestique et en devises
3.2. La condition de parité des taux d’intérêt
3.3. La courbe de demande d’actifs domestiques
3.4. La courbe d’offre d’actifs domestiques
3.5. L’équilibre du marché des changes
4. L’explication des variations du taux de change

Chapitre 22 Le système financier international
1. Les interventions sur le marché des changes
1.1. Les interventions de change et la création de monnaie
1.2. Les interventions non stérilisées
1.3. Les interventions stérilisées
2. La balance des paiements et la création monétaire
2.1. La balance des paiements
2.2. Présentation monétaire de la balance des paiements
3. Évolution du système monétaire international
3.1. L’étalon-or
3.2. Le système de Bretton Woods
3.3. Le système de flottement impur
3.4. Le Système monétaire européen (SME)
4. Le contrôle des mouvements de capitaux
4.1. Le contrôle des sorties de capitaux
4.2. Le contrôle des entrées de capitaux
5. Le rôle du FMI
5.1. Le FMI, prêteur international en dernier ressort ?
5.2. Comment le FMI devrait-il agir ?
6. L’environnement international et la politique monétaire
6.1. Les effets directs du marché des changes sur l’offre de monnaie
6.2. Les considérations relatives à la balance des paiements
6.3. Les considérations relatives au taux de change
7. Ancrage ou non : le ciblage du taux de change, autre stratégie de politique monétaire
7.1. Les avantages d’un ciblage du taux de change
7.2. Les inconvénients d’une politique d’objectif de taux de change
7.3. Quand une politique d’objectif de change est-elle appropriée dans les pays industrialisés ?
7.4. Quand la politique d’objectif de change est-elle appropriée dans les pays émergents et dans les pays en voie de développement ?
7.5. Les caisses d’émission
7.6. Dollarisation ou euroïsation

Sixième partie
Macroéconomie monétaire


Chapitre 23 La demande de monnaie

1. Théorie quantitative de la monnaie
1.1. La vitesse de circulation de la monnaie et l’équation des échanges
1.2. La théorie quantitative
1.3. La théorie quantitative de la demande de monnaie
2. La vitesse de circulation est-elle constante ?
3. La théorie keynésienne de la préférence pour la liquidité
3.1. Le motif de transaction
3.2. Le motif de précaution
3.3. Le motif de spéculation
3.4. La prise en compte simultanée des trois motifs
4. Les prolongements de l’approche keynésienne
4.1. La demande d’encaisses de transaction
4.2. La demande d’encaisse de précaution
4.3. La demande d’ encaisse de spéculation
5. Friedman : la théorie quantitative moderne de la monnaie
5.1. Les différences entre les théories de Friedman et de Keynes
6. Éléments empiriques sur la demande de monnaie
6.1. Les modèles économétriques de demande de monnaie
6.2. La stabilité de la demande de monnaie
6.3. La demande de monnaie et les taux d’intérêt
6.4. L’évolution récente de la demande de monnaie et de la vitesse de circulation dans la zone euro

Chapitre 24 L’analyse de l’offre et de la demande globales
1. La demande globale
1.1. Construction de la courbe de demande globale
1.2. Déplacements de la courbe de demande globale
2. L’offre globale
2.1. La courbe d’offre globale de long terme
2.2. La courbe d’offre globale de court terme
2.3. Déplacements de la courbe d’offre globale
2.4. Facteurs déplaçant la courbe d’offre globale à court terme
3. L’équilibre dans l’analyse de l’offre et de la demande globales
3.1. L’équilibre de court terme
3.2. L’équilibre de long terme
3.3. Variations d’équilibre dues aux chocs de demande globale
3.4. Variations d’équilibre dues aux chocs d’offre globale
3.5. Déplacement de la courbe d’offre globale de long terme : théorie du cycle réel et effet d’hystérèse
3.6. Conclusion

Chapitre 25 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire : les faits
1. Cadre d’analyse des faits
1.1. Approche par la forme structurelle
1.2. Approche par la forme réduite
1.3. Avantages et inconvénients de l’approche par la forme structurelle
1.4. Avantages et inconvénients de l’approche par la forme réduite
1.5. Conclusions
2. Le débat sur l’importance de la politique monétaire
2.1. Premiers travaux empiriques keynésiens sur l’importance de la monnaie
2.2. Critiques adressées aux premiers travaux empiriques d’inspiration keynésienne
2.3. Premiers travaux empiriques monétaristes sur l’importance de la monnaie
2.4. Vue d’ensemble sur les travaux empiriques monétaristes
3. Mécanismes de transmission de la politique monétaire en théorie
3.1. Canaux traditionnels de taux d’intérêt
3.2. Canaux des prix d’autres actifs
3.3. Approche par le crédit
4. Mécanismes de transmission de la politique monétaire en pratique
4.1. Mécanismes de transmission et transformation de l’environnement financier
4.2. Mécanismes de transmission dans la zone euro et aux États-Unis
4.3. Leçons pour la politique monétaire

Chapitre 26 Monnaie et inflation
1. Monnaie et inflation : éléments de preuve
1.1. L’hyperinflation allemande, 1921-1923
1.2. Les épisodes récents de forte inflation
2. La signification du terme « inflation »
3. Les différentes approches de l’inflation
3.1. L’approche monétariste
3.2. L’approche keynésienne
3.3. Conclusion
4. Les origines des politiques monétaires inflationnistes
4.1. Objectifs d’emploi élevé et inflation
4.2. Déficits publics et inflation
5. Le débat autour des politiques de stabilisation conjoncturelle
5.1. Réactions à un taux de chômage élevé
5.2. Les politiques de stabilisation conjoncturelle : le pour et le contre
5.3. Les anticipations et le débat sur les politiques de stabilisation conjoncturelle
5.4. Règle ou discrétion ? Les conclusions

Chapitre 27 La politique monétaire après la révolution des anticipations rationnelles
1. La critique de Lucas sur l’évaluation des politiques économiques
1.1. L’évaluation économétrique des politiques économiques
1.2. Un exemple : la structure par terme des taux d’intérêt
2. Le modèle macroéconomique des « nouveaux classiques »
2.1. Efficacité de la politique économique et anticipations des agents
2.2. Une politique monétaire expansionniste peut-elle conduire à une baisse du produit global ?
2.3. Les conséquences pour les responsables de la politique économique
3. Le modèle des « nouveaux keynésiens »
3.1. Efficacité de la politique économique et anticipations des agents
3.2. Les conséquences pour les responsables de la politique économique
4. Comparaison des deux nouveaux modèles au modèle traditionnel
4.1. Quel est l’effet de la politique économique sur le produit global et sur le niveau général des prix ?
4.2. Les politiques économiques de stabilisation
4.3. Les politiques de lutte contre l’inflation
4.4. La crédibilité des politiques de lutte contre l’inflation
5. Les conséquences de la révolution des anticipations rationnelles
Index






Copyright © 1995 - 2013 Pearson - France
Mentions légales et Politique de confidentialité

Retour au haut de la page